ah bon hein ?!

€7,005 (116%)

Total Contributions

0 Secondes restants

Cette campagne a réussi et le projet a été financé le Mars 13, 2019
€7,005  collectés sur   €6,000
€7,005  /   €6,000
Cette campagne a réussi et le projet a été financé le Mars 13, 2019
  0 Secondes restants
 69 contributeurs
   Yaoundé, CAMEROUN
 culture

le projet ah bon hein ?!

ah bon hein ?! c’est d’abord un restaurant, ouvert en plein cœur de Yaoundé depuis avril 2018.

Le menu que nous y proposons est fait :

  • De plats valorisant le patrimoine culinaire camerounais et africain, dans le respect de notre environnement et à des prix abordables (traçabilité des ingrédients utilisés, développement durable)

Image title

  • De boissons naturelles (jus de fruits sans conservateurs et aromes, vin de palme cueilli à proximité…)

Image title

Nos clients ont ainsi un aperçu de notre culture grâce aux plats que nous leur servons, mais aussi :

  • au travers de précis culturels rendant hommage aux hommes et aux femmes ayant œuvré pour la communauté autour du lieu d’implantation du restaurant ;

Image title

  • au travers de la mise à contribution du savoir-faire d’artistes et artisans pour la réalisation du mobilier et accessoires de la maison ;

Image title

  • au travers de la mise à disposition de livres en consultation libre, pour certains, et à vendre pour d’autres ;

Image title

  • au travers de l’organisation régulière d’évènements culturels

Image title

Nous initions cette campagne de crowdfunding parce qu’après avoir démarré ce projet sur fonds propres et validé la preuve de concept, nous avons à présent besoin d’investir à nouveau pour développer l’activité (renouveler l'équipement de notre cuisine ; poursuivre le travail d’ameublement du restaurant à partir d’objets recyclés ; sécuriser nos locaux ; mobiliser un fond de roulement pour faciliter la gestion des charges courantes sur un an) et viser le point de rentabilité d’ici 2020.

Amoureux de bonne bouffe et de culture, supporters du développement durable, vous êtes invités à participer !!!

Le contexte

Manger local, parler culture, faire du recyclage tout en conservant une partie du patrimoine dans un seul et même lieu peut sembler ambitieux, mais cela fait tout à fait sens lorsqu’on examine le contexte camerounais dans lequel évolue le projet ah bon hein ?!.

Manger local

Trois tendances ici sont à observer attentivement dans la société camerounaise :

  • La montée en puissance d’enseignes encourageant le « manger vite », sans considérations diététiques, environnementales ou même culturelles ;

  • La rareté d’informations permettant au client d’avoir une traçabilité des ingrédients utilisés pour la confection des plats qui lui sont servis ;

  • Un manque certain d’esthétisme quant aux cadres dans lesquels les camerounais aux revenus moyens sont appelés à se restaurer.

culture

  • Deux grands acteurs assurent la promotion de la culture camerounaise (hors industrie musicale) : l’Etat (par le biais de centre culturels, musés et autres programmes ponctuels d’appui à la culture) et les institutions culturelles étrangères implantées au Cameroun. Ces acteurs ne permettent pas, ou alors rarement, aux artistes en herbe de s’exprimer. La faute souvent au caractère administratif de ces organismes et de fait à une déconnexion d’avec les quartiers, viviers créatifs permanent.

Image title

Le recyclage

  • Dans le quotidien des camerounais, le recyclage et de manière générale la préservation ou la protection de l’environnement sont des notions presque inexistantes. Le citoyen jette facilement ses déchets sur la voie publique ou hors des poubelles débordantes. Les notions de réemploi, de lutte contre le gaspillage nous sont souvent étrangères.

La conservation du patrimoine

  • Des balises culturelles, permettant de faire vivre la mémoire de femmes et d’hommes ayant œuvré pour la construction de nos communautés sont presque inexistantes. Cela a pour conséquence de faire sombrer dans l’oubli de grandes personnalités, qui peuvent pourtant inspirer et motiver les femmes et hommes de la cité.

Devant de tels constats, ah bon hein ?! a souhaité proposer dans sa communauté, un lieu qui apporte des réponses aux manquements ici identifiés tout en restant rentable. Les revenus générés dans un premier temps par l’activité de restauration supportent la montée en puissance progressive de la promotion de la culture, du recyclage et de la conservation du patrimoine. Des activités complémentaires qui vont renforcer le charme du lieu, attirer de nouveaux clients et générer à leur tour des revenus.

Le projet à la chance d’avoir une équipe dynamique et dotée de compétences complémentaires : un jeune ingénieur en traitement et valorisation des déchets, un jeune photographe et historien des religions et des civilisations et une hôtelière expérimentée.

ah bon hein ?! en chiffres

ah bon hein ?! est donc un lieu installé au cœur de Yaoundé (lieu-dit mobil Olezoa).

ah bon hein ?! en chiffres c’est :

  • Une superficie de 150 m² dont 100 m² dédiés à l’accueil de la clientèle et 50 m² étant réservés à la cuisine et aux sanitaires ;

Image title

  • Un menu hebdomadaire composé d’au moins 2 plats traditionnels, de jus naturels (cassis, goyave, ananas, gingembre…) ;

  • Un mobilier composé à 80% d’objets recyclés ramassés dans la ville de Yaoundé et ajustés à notre convenance par des artistes et artisans dans un rayon de 5km ;

Image title

  • 2 évènements culturels accueillis/mois dont les RAVY (Rencontres d’Arts Visuels de Yaoundé), les rencontres de l’Afrique écrit (association œuvrant pour la promotion de l’écriture), les répétitions et représentation de la troupe de théâtre accros’art…

Image title

  • Une bibliothèque en libre accès (plus de 50 ouvrages, livres, presses) où on retrouve autant des œuvres d’éditeurs tels que Téham édition, que des œuvres d’écrivains du paysage camerounais et des ouvrages donnés à la maison ah bon hein ?! ;

  • Un travail patrimonial autour de 10 personnalités ayant œuvré pour l’éclat de la communauté dans notre environnement proche.

Ces différents atouts nous permettent d’atteindre une fréquentation moyenne journalière de 20 personnes, dont une forte proportion de jeunes (70%) de moins de 35 ans.

Pourquoi le projet ah bon hein ?!

Le projet ah bon hein ?! ambitionne d’impacter autour de trois grands axes :

Manger local

Nous voulons proposer à notre clientèle des plats permettant de valoriser notre riche patrimoine culinaire, faits avec des ingrédients que nous avons tracé. Nous voulons privilégier un approvisionnement de proximité en matière première pour la confection des plats servis et au final informer en permanence notre clientèle sur ce qui rend nos plats particuliers.

Image title

Culture et conservation du patrimoine

Nous voulons dynamiser la vie culturelle de la communauté dans laquelle le projet est installé. Pour y arriver, le lieu ah bon hein ?! est le théâtre de manifestations culturelles diverses (pièces de théâtres, expositions photographiques, concerts, discussions culturelles…). Au-delà de la volonté de dynamiser la vie culturelle d’une communauté il y a aussi la volonté de démocratiser l’offre culturelle en permettant à un public qui n’a pas le reflex d’aller dans les institutions culturelles classiques, d’avoir accès à des produits culturels.

Le travail de l’équipe ah bon hein ?! de rétablissement de figures environnantes majeures ayant œuvré pour la communauté, ainsi que son exposition permanente dans le lieu, permet à sa clientèle d’y avoir en permanence accès et donc de ressusciter des héros.

Le recyclage

Nous pratiquons le recyclage notamment pour la confection de nos meubles et objets de décoration. En plus de donner un certain cachet au lieu, cela nous aide à sensibiliser la clientèle, mais aussi et surtout à proposer un cadre original où il devient agréable de manger, de lire, de discuter.

Image title

Pourquoi nous avons besoin de votre soutien ?

Nous avons besoin de vous pour continuer de développer ce beau projet qui nous occupe depuis un an, avec en ligne de mire la rentabilité d'ici 2020. Nous avons besoin pour cela d'un investissement supplémentaire dont l'utilisation peut-être détaillé de la manière suivante :

  • Aménagement de la cuisine

Objectif : Nous équiper et faire un aménagement conséquent de la cuisine pour être capable d’assurer un service continu entre 9h et 23h, 7 jours sur 7

  • Sécurisation des locaux

Objectif : Ce point permettra de protéger l’investissement effectué des vols notamment en renforçant les différents accès du bâtiment.

  • Poursuivre le travail de recyclage des matériaux que nous récupérons dans la ville

Objectif : proposer aux clients un mobilier et un cadre confortable et respectant nos valeurs (mobilier issu du réemploi, du recyclage, des savoirs faire locaux)

  • Payer le loyer, les charges courantes ainsi que les charges salariales pendant un an

Objectif : Permettre au lieu ah bon hein ?! de se focaliser sur la recherche de rentabilité à la mi 2020 en ne grevant pas nos résultats avec les charges locatives et salariales

  • Installation internet (fibre optique)

Objectif : proposer au client une meilleure expérience avec l’accessibilité internet et de meilleures conditions de travail à l’équipe ah bon hein ?!

Image title

Les fonds collectés seront utilisés comme suit

Avec 6000 euros nous pouvons aménager la cuisine, nous équiper en matériaux de restauration, faire les travaux nécessaires pour rendre le coin cuisine fonctionnel, nous garantir un fond de roulement, sécuriser nos locaux, poursuivre le travail de récupérations de matériaux jetés pour l’amélioration de notre mobilier et payer les charges salariales et courantes pendant un mois.

Avec 9000 euros nous pouvons réaliser l’ensemble des investissements possibles avec 6000 euros et payer les charges salariales et locatives pendant 6 mois.

Avec 12000 euros nous pouvons réaliser l’ensemble des investissements possibles avec 6000 euros, payer les charges salariales et locatives pendant 12 mois et installer la fibre optique.

le budget détaillé est accessible ici ---> https://www.fiatope.com/projects/ah-bon-hein/budget

Image title

  • "MBOKALA Nestor" (1963/2018) ; du nom d'un agent public qui oeuvrait pour la régulation de la circulation au carrefour Ekounou (Yaoundé, Cameroun)

** "OWONA DUMAS Lucas" (1915/1992) ; du nom d'un catéchiste et promoteur de la paroisse Mont-Carmel à Kondengui (Yaoundé, Cameroun)

*** "ESSAMA MANGA Pierre" (1891/1966) ; du nom du premier forgeron du quartier Essomba (Yaoundé, Cameroun)

**** "ATEBA ALIMA" (1912/1990) ; du nom d'un chef traditionnel, grand propriétaire terrien, membre fondateur EHAN de Nkomo (une grande tribu autochtone de la ville de Yaoundé, Cameroun)

***** "MBIDA Adolphe", alias bonbon (1917/1986) ; du nom du premier promoteur de boxe au Cameroun, qui a fondé le fortuna boxing club

****** "ABEGA Theophile", alias docteur (1954/2012) ; du nom d'un capitaine de l'équipe de football du Cameroun lors du mondial de 1982 en Allemagne, vainqueur de la CAN 1984, maire de Yaoundé IV entre 2007 et 2012

******* "Dépêche du Cameroun" ; nom de l'un des premiers journaux camerounais